15/10/2014

TOUT EST CLAIR

 

Œil pour œil,

cent pour cent!

jubile le marchand

de poignées de cercueils.

Appliquer la charia

est bon pour le commerce,

pour autant qu'elle s'exerce

à l'écart de mon toit.

 

Le djihad a du bon,

consent le militaire.

Dérouillons nos avions

en terres étrangères.

En ces temps de disette,

le budget de l'armée

se contente des miettes

de conflits partagés.

 

Et le taux de chomage!

s'écrie l'industriel.

Le produit de mes chaines,

même anti-personnel

protège les ménages

de ce fléau social

propagateur de haine

contre le capital.

 

Nous œuvrons pour la paix,

jure le diplomate.

En laissant s'étriper

aux rives de l'Euphrate.

Ces peuples en combattant

expriment leurs humeurs,

protégeant l'occident

de pareilles horreurs.

 

Le monde est un village,

assure un politique.

Si nous restions stoïques

face à tous ces carnages,

demain dans nos banlieues,

des jeunes désœuvrés

pourraient mettre le feu

à nos supermarchés.

 

tous les hommes sont frères

prêche l'ecclésiastique.

Bien que dans la pratique,

au delà de la mer,

certains sont des cousins,

ignorants de naissance

et pour cela enclins

à user de violence.

 

Encore un attentat,

nous dit le journaliste.

Les fondamentalistes

en commettent des tas.

Écoutez nos experts,

on vous explique tout

à propos de grand-mère

et du grand méchant loup.

 

09/09/2014

LA PIE ET LE SANGLIER

Ce fut un bel émoi dans la grande forêt

le jour où dame Pie annonça ses fiançailles

avec un Sanglier taciturne et discret,

qui, las, avait forcé le respect de ses ouailles.

 

On vit ce dignitaire, bien peu extraverti

interrompre un instant de se remplir la panse,

esquisser un sourire à moitié de défense

au bras de sa promise à la garden party.

 

Le peuple des forêts pouvait bien ricaner,

la Pie n'en avait cure au sommet de sa gloire,

fière de distiller ses talents oratoire,

sélectionnant sa cour au risque de peiner.

 

Une laie s'en émut auprès du solitaire,

qui ne put éviter ce souci ménager,

d'interdire à l'oiseau son flux de commentaires

sur d'éminents sujets enclins à s'enrager.

 

Mais une pénurie limita la châtaigne

et les glands trop petits tardèrent à tomber.

L'animal obéit au devoir de son règne,

délaissant notre oiseau dans son nid trop douillet

 

la rumeur explosa qu'une fraiche Colombe,

d'audace avait séduit son grognon de fiancé.

Le moral de la Pie s'approcha de la tombe,

autant que son égo fut ridiculisé.

 

Les pies sont rarement d'humeur dépressive

mais tiennent la rancune comme un noble devoir.

L'oiseau se cramponna sur son plus haut perchoir

et jacassa son flot de pensées subversives.

 

Le cochon, tout penaud, s'abstint de commentaires

et noya dans la boue son humiliation,

jurant qu'à l'avenir son choix de partenaire,

se porterait plutôt du coté des poissons.