09/12/2017

La complainte du fruit de mer

 

Au bassin d'Arcachon, un vénérable homard

écoutait attentif la plainte du bulot,

qui de sa carapace en forme d'entonnoir,

vouait aux gémonies la pollution des flots.

 

Convenez, mon ami, que notre onde si pure,

autrefois parfumée d'arômes tropicaux,

portés par les marées et les fonds abyssaux,

ressemble à un cloaque aux relents de mercure.

 

La vase nourricière qui loge ma famille

contient plus de pétrole qu'un désert saoudien.

Et le courant du fond provenant de la ville,

charrie des effluents qui n'ont plus rien d'humains.

 

Il est temps de s'enfuir de ces lieux méphitiques

avant que de muter en ces monstres marins,

que l'on représentait sur les cartes antiques

affublés de moustaches et équipés de mains.

 

C'est le sort qui attend ma maigre descendance,

lorsque mon existence atteindra ses limites

et que dans ma coquille, élisant résidence,

viendra s'encanailler un Bernard l'ermite.

 

Allons, dit le homard, gagné par l'amertume

de ce gastéropode au naturel chagrin,

savez vous que les eaux de notre cher bassin

subissent des contrôles de la vase à l'écume.

 

La moindre bactérie égarée en ces lieux

y serait combattue par la pharmacopée

tant notre économie serait handicapée,

si venaient à manquer des huitres sur les pieux.

 

Croyez-moi l'avenir est bien plus ordinaire.

lorsque sur un plateau nous serons réunis,

Votre coque nacrée ne craint de locataire,

si ce n'est au final un soupçon d'aïoli.

 

25/03/2017

LE CANDIDAT

Si je le dis, je le ferai.

Croyez-moi! C'est votre intérêt.

Je promets de vous écouter,

si tout d'abord vous m'écoutez

et, qu'en mon nom allez voter.

 

D'autres avant moi vous ont berné.

Ils vous ont pris pour des benêts

et fini par vous malmener,

sans vous laisser vous exprimer.

Je fais partie des indignés.

 

vous doutez de ma probité?

Alors qu'en toute honnêteté,

j'ai mis en jeux tous mes deniers,

pour aujourd'hui vous présenter

cette cravate amidonnée.

 

Pour prouver ma fiabilité,

rien ne vaut un bon pédigrée.

Je peux prouver par des papiers,

des diplômes de qualité

et des amis très bien placés.

 

Des idées à vous exposer?

J'en ai, bien sur, tout un panier.

Des nouvelles et des réchauffées,

sur, à peu près, tous les sujets.

Un florilège de bienfaits,

parfaits pour ma postérité.

 

Mais plutôt que de développer

ces thématiques compliquées

et mes idées sophistiquées,

permettez moi de rappeler

que contre l'insécurité,

les crottes de chiens et les PV,

vous n'aurez pas à déplorer

la faiblesse de mes ainés.

 

Et si vous craignez de payer

plus d'impôts que par le passé,

Je me dois de vous rassurer.

J'ai prévu que pour mes excès,

je sommerai de rembourser

mon successeur à l'Élysée.