27/02/2016

DÉCODONS

Macron nous dit:

Changeons le code.

C'est un édit

très malcommode.

Le dirigeant,

bien malgré lui,

n'y lit dedans

que des ennuis.

 

L'application

de ces contrats

fait du tracas

aux directions.

Et licencier

un être humain,

coute une main

rien qu'en papier.

 

Par ces horaires

trop limités

prolifère

l'oisiveté.

Et les heures

supplémentaires

font le malheur

des prolétaires.

 

Coupons dedans

tous ces principes,

il est urgent

qu'on s'émancipe

des socialistes

obsolètes

et des grévistes

en goguette.

 

Le monde attend

nos décisions,

les mécontents

et les patrons.

Il ne faut pas

les affliger

par un faux pas

d'humanité

 

Un peu de blanc

sur quelques mots

et des ciseaux

débroussaillant.

Pas de quoi

se scandaliser

on nettoie

notre société