21/01/2014

VALLS QUE VAILLE

 

Une Valls à trois temps,

ça laisse encore le temps

de choisir en courant

l'angle du carrefour

et sans faire de détour

en laissant tout en plan.

Une Valls à deux temps

et ça devient urgent

et beaucoup moins glamour

au Roms des faubourgs

de prendre la clefs des champs

sans attendre un instant.

 

Au premier temps de la Valls,

nous avions oublié les quotas.

Au premier temps de la Valls

l'Élysée décrispait les débats.

 

Mais Manu qui voit la censure,

mais Manu qui censure du doigt.

Mais Manu qui voit la censure,

censura et s'en félicita.

 

Une Valls à quatre temps,

c'est plus désespérant

et vraiment étonnant

d'un petit Catalan.

Une Valls à quatre temps,

sur un ton si tranchant

ne laisse aucun recours

face à de vieux discours

venus d'un autre temps.

 

Au deuxième temps de la Valls,

de Sarko il reprit le combat.

Au deuxième temps de la Valls,

l'ennemi intérieur était là.

 

L'électeur qui voit et mesure,

l'électeur qui mesure son état.

L'électeur qui voit et mesure

de rage, s'indignait déjà.

 

Lalala... (Avec l'aide mais sans l'autorisation de Brel)

 

 

 

 

 

 

02/01/2014

2000+14 DÉJÀ

À tous ceux qui bravant les vapeurs alcooliques,

m'ont souhaité le meilleur du bout des doigts gelés.

Je dédie ce poème sans être laconique,

en simples alexandrins, vous l'avez mérité.

 

A tous ceux, négligeant mon rythme biologique,

qui ont su m'appeler au matin embrumé,

pour deux mots rallongés de vœux dithyrambiques

Je dédie ce poème et je vais me coucher.

 

A tous ceux qui usant d'une encre sympathique,

ont confié aux postiers le soin de délivrer

une carte de vœux déjantée ou classique.

Les vers de ce poème leurs sont recommandés.

 

Et à tous les fervents du clavier numérique,

en réponse aux courriels, je veux dédicacer,

ce poème de vœux en forme de sonnet

Présage, je le crois, d'une année magnifique.

 

A vous qui maintenant lisez un peu sceptiques

ces rimes de saison à l'aube de l'année,

je vous la souhaite douce, autant que passionnée,

de vie enrichissante et de joie bénéfique.