19/11/2013

CONTRI-MUABLE

 

Dans le fond de la taxe

si on ne remue point,

se dépose furax

le dépit citoyen.

On y lit l'avenir

en couches successives

de promesses évasives

impossibles à tenir.

 

La chanson des impôts

obscure ritournelle

cadence les dépôts

de bilans à la pelle,

et pour tout un chacun

monsieur de percepteur

accède sans honneur

au titre de gredin.

 

On craint la tva

qui grève nos achats

autant que l'isf

attise nos griefs.

Mais qui tient le pompon

dessus les bonnets rouges

des Normands aux Bretons

de Rouen à Toulouges?

 

C'est l'impôt des roulants

celui du caoutchouc

des gros culs polluants

traversant le Poitou.

Bien mieux que la gabèle

il excite les hordes

détourne les fidèles

et produit le désordre.

Et l'homme politique

soudain désemparé

ne sait plus ou glaner

pour le trésor public.

 

Dans le fond de la taxe

si on la remue mal

l'impôt fera à Marx

un affront national.

Commentaires

à gris matin
propos chagrins

Écrit par : patrick | 19/11/2013

impôt pulo
pas populaire
pour 2 ronds
taxe éphémère
radars en ponts
sont le brûlot

bien sûr, les bonnets rouges attisent la flamme bleu, blanc...rouge.

Merci encore pour tes mots vigilants et agréables à lire.

Écrit par : Fred | 19/11/2013

Les commentaires sont fermés.