12/07/2013

LE CHANT DU PETIT POIS

 

Un petit pois

au fond d'un puits

aiguisait sa voix

pour un opéra

autour de minuit.

Du Monteverdi

façon Caruso

chantait celui-ci

avec trémolos

 

Une jeune verrue

au creux de la paume

d'une main énorme

et toute poilue

écoutait l'organe

du petit légume

monter aux platanes

jusque vers la lune

 

dépourvu d'oreilles,

le bouton charnu

pourtant mélomane

était fort déçu

qu'autant de merveille

soit inaccessible

et que cette gamme

lui reste inaudible.

 

Alors sans regret

elle quitta la paume

de cet honnête homme

d'où elle émergeait

afin de migrer

avec ambition

vers son pavillon

où le récital

suivrait le canal

de son audition.

 

Las, le petit pois

brusquement germa

éteignant le la

et tout l'opéra

plus de vibrato

pour notre poireau

qui resta bloqué

aux ailes du nez.

Commentaires

Simple, simple et beau. Pas besoin de trop d'artifices, pour faire venir les images, la beauté, l'humanité et la poésie...

Merci !
Polycarpe ( auteur d'un livre le Diable N'arrivera pas à Compostelle) et d'un blog à ce titre, sur ce site

Écrit par : cornier | 20/07/2013

Les commentaires sont fermés.